J’ai passé la certification Opquast !

Retour sur mon passage de la certification Opquast Qualité Web.

Accueil > Articles > Qualité Web > J’ai passé la certification Opquast !
27 janvier 2017Qualité Web

Livre Qualité Web et badge niveau Expert

Depuis octobre 2016, je suis certifiée Opquast Qualité Web niveau Expert avec un score de 925 sur 1000, licence 4FJC03. Après avoir lu les retours de Yann Goupil et de Nicolas Hoffmann également certifiés, j’ai eu envie de vous parler de mon expérience sur la certification Opquast.

Je mets en oeuvre les bonnes pratiques Opquast depuis plusieurs années. Étant un projet collaboratif, j’ai pu contribuer très modestement aux versions 2 en 2010 et 3 en 2015. Je m’étais déjà renseignée auprès de Temesis pour passer la certification, mais je n’avais jamais franchi le pas. Et puis l’école WebForce3 (Merci à Lidia Rocha !) m’a proposé d’animer des formations Opquast, et j’ai franchi le pas. En consultant la présentation des scores et les niveaux correspondants, il me fallait obtenir un score d’au moins 900 sur 1000 pour pouvoir être formatrice sur la qualité Web.

Je me suis donc inscrite au passage de la certification, avec une certaine inquiétude sur la capacité à trouver le temps de m’entraîner, la plateforme d’entraînement étant ouverte pour un mois à compter de la date d’inscription. Et puis j’ai commencé, j’ai passé les quiz plusieurs fois jusqu’à atteindre 935 à l’examen blanc. Sachant que les questions de l’examen étaient plus difficiles, j’avais peur de repasser sous la barre des 900. Gros stress en perspective ! La veille de l’examen, je me suis plongée à fond sur la plateforme pour ne penser qu’à ça.

Le jour J, je me connecte à la plateforme d’examen et en même temps sur Skype, accueillie très gentiment par Laurent Denis qui a donc assisté à 1h30 d’efforts intenses, une course de fond non-stop. Mais quel stress ! Peur de ne pas finir à temps !  Et puis ça s’est passé, même très bien vu le score final. Les quiz de l’examen final sont plus longs à lire, mais pas plus difficiles qu’à l’entraînement. J’ai toujours été très réticente envers les quiz en général, mais sur Opquast, les questions sont logiques et nous échappons à : quelle est le numéro de la bonne pratique…

Je l’avoue, le fais d’être spécialisée en accessibilité numérique m’a bien aidé, car c’est une discipline transversale, tournée vers l’utilisateur comme la qualité Web, ainsi que mon expérience, habituée à travailler avec des guides, des référentiels, des méthodes depuis que j’ai commencé l’informatique. Tout ça m’a parlé de suite sans jamais prendre cela comme des contraintes, mais comme une aide précieuse pour améliorer les services en ligne. Je fais partie de ces informaticiens (peut-être trop rares !) qui ont été formés dans l’optique de satisfaire les besoins des utilisateurs, sans se focaliser uniquement sur son code. Donc à l’aise avec Opquast et contente que cela existe pour couper court à toutes les croyantes urbaines sur le Web et enfin avoir un Web conçu avec des pratiques professionnelles, qui me manquaient lorsque je suis passée du génie logiciel au Web.

Le livre « Qualité Web, la référence des professionnels du Web » reste toujours à portée de main. Je m’y plonge régulièrement pour les formations, mais aussi au quotidien, dans mon travail de conseil et de développement.

Allez-y ! Je vous conseille de vous approprier les bonnes pratiques Opquast Qualité Web et passez la certification Opquast, ça vous permettra d’approfondir encore plus le sujet !